Blog

  • UN BRAS QUI FLOTTE

    V., 13 ans, vient avec sa maman car il ne mange pas grand chose. De nombreux aliments le dégoûtent profondément, et ça l’embête car il ne se sent pas de faire un voyage scolaire à l’étranger où il serait accueilli dans une famille, ne sachant pas ce qu’on lui proposerait à manger. Il voudrait ne plus ressentir ce dégoût et pouvoir manger de tout.
    Il pense que ça vient de ses allergies alimentaires sévères entre 3 et 6 ans qui restreignaient énormément son alimentation : pas de blé, de lait, de fruits et j’en passe. Il restait surtout le sarrasin.
    Du coup il pense qu’il n’a pas été habitué à manger varié et que peut-être ça vient de là.
    Peut-être, on ne sait pas….
    Sa maman nous laisse et je lui donne le choix : soit tu repenses à cette musique de film que tu aimes et tu en profites pour revoir les images de la bataille épique qu’elle évoque pour toi, soit tu décomptes de 2 en 2 à partir de 1000, mais d’une façon très spéciale : tu t’entends dire le nombre dans ta tête, en même temps tu lui donnes une couleur que tu vois, et une texture que tu touches pour ressentir ce que ça fait. Et à chaque nombre, tu changes de couleur et de texture.
    V. semble aimer cette idée, et il se lance dans son décomptage, et je vois la main droite qui touche les textures pendant que je soulève doucement le bras, et le bras ne tarde pas à flotter tout seul.
    Et pendant qu’il flotte le V. prudent examine le dégoût avec une grande attention pour apprendre tout ce qui est utile et changer peu à peu ce dégoût en autre chose, qui va permettre à V. de manger différemment. Et quand la main se posera sur la cuisse, il aura appris tout ce dont il a besoin.
    Et la main finit par se poser après une lente descente.
    Et j’invite le V. prudent à imaginer une situation future où il y aurait eu le dégoût et à la dérouler du début jusqu’à la fin histoire de voir si toutes les ressources nécessaires à V. sont là pour pouvoir manger de tout sans dégoût. Et s’il manque quoique ce soit, la main va pouvoir monter peu à peu, histoire de donner  le temps à G d’apprendre encore quelque chose de nouveau en allant peut-être puiser dans les expériences passées de G., ou dans le monde extérieur en regardant comment font les gens qui n’ont pas ce dégoût, je ne sais pas, mais il sait, et la main décolle et entame son voyage pendant que le V. prudent continue à apprendre.
    Pendant ce temps, G est absorbé dans son décomptage et ne semble pas du tout se préoccuper de ce bras voyageur.
    Et quand la main se pose de nouveau sur la cuisse, le V. prudent a appris tout ce qui est utile pour changer et on le vérifie en allant voir dans le futur comment ça se passe et il ne manque plus rien. Et bien entendu le V. prudent s’assure de faire tous ses changements au rythme le meilleur pour G.
    On prend quelques minutes supplémentaires pour rêver un peu le temps pour V. prudent de terminer tout ce qu’il a encore à faire pour s'assurer qu'il fait un bon travail, et V. ressort progressivement de sa transe, et quand il ouvre les yeux, il semble un peu surpris, et il a bien aimé réfléchir dit-il.
    A suivre…
     

  • UN CÔTÉ SAUVAGE

    R., la petite trentaine a pris RV car m’explique-t-il, il ne comprend pas son comportement: dès que quelque chose est sur les rails dans sa vie, c’est comme si il avait peur de s’ennuyer, et il met tout ça en danger.
    Côté affectif, il est en couple depuis plusieurs années et le fait d’envisager d’avoir un enfant avec sa compagne l’a poussé à s’inscrire sur un site de rencontres, sans pour autant avoir envie de rencontrer qui que ce soit, étonnamment, comme si une partie de lui avait peur de s’engager.
    Il se dit impulsif et être parti pendant 2 ans à l’étranger sur un coup de tête.
    Il a ainsi découvert d’autres cultures, s’est fait de nouveaux amis, etc.
    Il a l’impression d’avoir un côté sauvage, impulsif, qui lui a convenu pendant un certain temps, mais qui ne lui convient plus aujourd’hui.
    Côté professionnel, ça devient un peu trop rôdé, facile, et il se demande s’il ne devrait pas chercher ailleurs, et pourtant en y réfléchissant, il pense qu’il a encore de l’espace de développement dans son entreprise.
    Et quand une soirée entre amis est un peu trop lisse à son goût, il n’hésite pas à faire un esclandre, même injustifié, histoire de mettre un peu d’animation.
    Il ne comprend pas pourquoi il fait ça.
    J’emmène R. dans tous ces paysages qui lui ont plu durant ses voyages, pour retrouver tous les plaisirs de ces découvertes, les couleurs, la lumière, les sonorités, les sensations, l’air de là-bas, et parfois même des détails dont peut-être il ne s’est pas souvenu depuis longtemps, tout ça comme s’il y était vraiment.
    Et pendant ce temps, une autre partie de lui entame un dialogue avec le R. sauvage.
    Ensemble ils échangent sur la mission de R. sauvage pour R. et trouvent d’autres solutions pour la conserver, mais d’une autre façon, plus appropriée pour la personne qu’est R. aujourd’hui.
    Et là-bas, à l’endroit où R. est maintenant, au fur et à mesure de la balade, il y a un chemin qui se présente, un chemin sur lequel  R. peut marcher à son rythme, au rythme exact auquel il veut marcher, il marche, il marche, il marche, et au bout du chemin, il y a un tournant et R. choisit exactement la manière dont il veut marcher et découvrir ce tournant du chemin, ce qu’il y a sur sa gauche, sur sa droite, il peut même regarder derrière lui, d’où il vient, regarder devant lui, où il va, et choisir exactement la manière dont il veut découvrir cette portion là du paysage et pendant qu’il fait cela, j’invite l’autre partie de lui qui a travaillé avec R. sauvage, à rêver à propos de tous les choix qu’on peut  faire pour soi-même, toutes les possibilités de changement à l’intérieur, alors même que R. marche sur ce chemin de la façon exacte dont il a décidé de marcher.
    Puis vient le moment de prendre le chemin du retour vers la vie habituelle.

    «  Wouaouh, c’est étrange, on est toujours accroché là,[...] On se rend pas compte qu’on est si loin.
    Ca fait un bien fou, surtout à la fin, c’est étrange comme sensation.
    Au départ on a l’impression que c’est nous qui bougeons les doigts et après, on se rend compte qu'ils bougent tout seuls.
    C’est génial. C’est une perche d’enfer… [rires…]
    C’est du plaisir, [rires…] J’ai l’impression d’avoir fumé 3 pétards comme quand j’avais 17 ans »

    Fin de séance pour R., ravi de découvrir qu’il peut générer lui-même à l’intérieur, des sensations, des états de cette nature, aussi intenses.
    Une chouette séance.

    Lire la suite

  • OUBLIER UNE HISTOIRE D'AMOUR AVEC L'HYPNOSE?

    Il m’arrive de temps en temps d’avoir ce genre de demande qu’A. formule au téléphone quand elle m’appelle pour prendre un RV : elle a 26 ans, elle vient d’être quittée, le vit très mal et voudrait absolument tout oublier de cette histoire qu’elle a vécu.

    Tout ? Vraiment ?
    Euh,… A. n’est plus très sûre, et puis, je lui explique qu’en hypnose, il n’est pas question d’oublier des pans entiers de sa vie, mais de les revisiter pour les voir d’une façon nouvelle, différente, pour en faire une ressource, en apprendre quelque chose, et «classer le dossier» dans le livre de sa vie.
    Ca me rappelle ce film de Michel Gondry, « Eternal Sunshine of the Spotless Mind » : Joël et Clémentine vivent une histoire d'amour passionnée et destructrice, si bien que celle-ci fait effacer de sa mémoire toute trace de cette relation par le Dr. Mierzwiak.
    Mais ça, c’est au cinéma, et d’ailleurs on voit bien dans ce film que même si c’était possible, ce ne serait pas si simple.
    L’amnésie est utile en hypnose pour éviter que l’esprit conscient ne se mette en travers et ruine le travail d’une séance. On s’arrange alors pour qu’il oublie les éléments de la séance que l’Esprit Inconscient choisit d’oublier (rien n’est imposé bien sûr), afin de le laisser faire librement son travail.
    Le jour du RV, A. part donc en transe hypnotique, et revoit toute cette période de sa vie avec l’Esprit Inconscient, et puis cette petite voix qui tourne dans la tête et qui se dit sans cesse « et pourquoi ci » et « pourquoi ça », elle dialogue avec elle, sous hypnose, et la voix lui dit ce dont elle a besoin pour changer, rester à sa place en laissant de l’espace pour autre chose aussi à l’intérieur, et A. le lui apporte à l’aide de son Esprit Inconscient, et un certain travail d’harmonisation débute, qui bien sûr se poursuivra aussi longtemps que nécessaire, pour rétablir le meilleur équilibre possible concernant tous les aspects de la vie de A.
    A. se sert aussi de toutes ses expériences passées, ce qu’elle en a appris, pour enrichir ce travail.
    Et lorsque A. sort de sa transe hypnotique, elle est surprise de se sentir plus légère, comme plus sereine.
    A. semble différente, quand elle repart. C’est comme si son regard avait changé, et elle se tient plus droite.
    On ne réalise pas toujours à quel point on apprend, de tout ce qui nous arrive dans la vie, et à quel point c’est cela qui fait que l’on devient qui on devient, jour après jour.

    www.annelb.fr

    autre blog

    Lire la suite

  • L'ANGOISSE DU PERMIS DE CONDUIRE

    Y. a une vingtaine d’années et vient en séance car elle doit bientôt passer le permis de conduire et n’arrive pas à recontacter l’auto-école en vue de prendre RV pour quelques leçons supplémentaires avant de fixer une date de passage. Elle se sent angoissée à cette idée.
    Quand elle a commencé les leçons tout allait bien, bien qu’elle se soit toujours dit que ce serait compliqué de piloter un véhicule tout en préservant la sécurité des autres usagers et la sienne.
    Au fur et à mesure des leçons elle a commencé à faire des fautes et littéralement perdre les pédales. Et maintenant quand elle fait une erreur, elle boucle dessus pendant tout le reste de la leçon et finit par faire encore plus d’erreurs.
    Y. raconte qu’elle est angoissée depuis toute petite, où elle avait peur des chiens, des monstres, du noir, etc… puis à l’adolescence où s’exprimer à l’oral devant toute la classe la paralysait, et créait comme un traumatisme (sic) au point de passer plusieurs jours à se demander ce que pensaient les autres d’elle et comment ils devaient la trouver nulle.
    Y. dit que c’est comme s’il y avait deux personnes en elle, une qui a confiance, qui sait de quoi elle est capable, et l’autre qui doute et flippe vraiment jusqu’à avoir du mal à respirer parfois, et le cœur qui bat de plus en plus vite.
    Y aime le théâtre, surtout l’improvisation. Quand elle est sur scène, c’est plus facile, elle peut faire ce qu’elle veut, elle a confiance en elle, elle se laisse aller, parce que ce n’est pas tout à fait elle. C’est comme si elle se cachait un peu derrière un personnage. Et là le regard des autres ne la perturbe pas du tout.
    Y. aime se détendre en regardant des séries sur son ordi.
    Et je l’emmène voir sa série préférée, quelque part ailleurs, le corps installé à sa façon, et entendre la musique du début qui commence, et voir l’histoire qui se déroule.
    Pendant l’épisode, on va voir avec l’Esprit Inconscient un moment vraiment très sympa d’une impro particulièrement réussie et agréable, histoire d’en apprendre un truc utile pour aujourd’hui, et puis ensuite on retourne vers le tout premier blocage à l’oral en classe pour le transformer en une ressource en y apportant tout ce qui est nécessaire, et on nettoie en passant, tous les autres moments difficiles similaires en y appliquant ce qu’il faut.
    Et enfin j’invite l’Esprit Inconscient à organiser un dialogue à l’intérieur entre la Y qui a confiance, qui fait du théâtre et la Y. qui doute et angoisse dans certains contextes et elles se disent tout ce qu’elles ont à se dire et se conseillent et s’apportent tout un tas de choses, et quand le dialogue est terminé et que chacune s’est assurée d’avoir ce qu’il lui faut pour occuper sa bonne place, faire uniquement ce qu’elle a à faire, pour le bien et l’harmonie globale de Y., le générique de fin de la série défile et l’EI intègre tout ce qui est important et qui va soutenir Y dans son changement futur tout en s’assurant bien sûr que tout changement soutienne l’équilibre de Y. sur tous les plans de sa vie.
    Y. rouvre les yeux.
    C’est étrange dit-elle, j’avais peur de ne pas avoir une transe assez profonde, et j’ai senti mes doigts bouger tout seuls, et j’avais envie de rire.
    Et Y. repart, le pas léger, et reprend le cours de sa vie.

    www.annelb.fr

    autre blog

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • LA FIV DE LA DERNIERE CHANCE

    K. la quarantaine, vient me voir car elle a déjà tenté 2 FIVs sans succès, avec son cortège de souffrances, et l’équipe médicale qui la suit lui octroie une dernière chance dans quelques semaines car ensuite elle sera considérée comme trop âgée pour un tel acte médical; elle sent la pression monter. Elle doute de ses capacités à mener une grossesse à son terme, les 2 dernières tentatives ayant échoué. Son émotion est très forte quand elle en parle. Il va falloir que les ovules qu’elle génère soient bien dodus et solides pour être candidats à la fécondation et ensuite l’implantation, puis,  que l’un d’entre eux au moins s’accroche, se niche et se développe.
    Aucune infertilité n’a été décelée ni chez elle ni chez son compagnon.
    Elle parle de son enfance pas très heureuse.
    Elle pensait qu’elle s’empêchait inconsciemment de tomber enceinte avant sa sœur, pour ne pas lui faire de peine, mais il se trouve que cette dernière est maman depuis 2 ans, et elle….toujours pas.
    La première séance que nous faisons ensemble consiste simplement à retrouver des expériences  de confiance car elle veut se sentir plus forte, et éviter de pleurer pour un oui ou un non. On réexamine ces expériences  avec l’esprit inconscient et il en retire tous les apprentissages utiles pour elle.
    A la 2e séance, ça va mieux, mais l’enfance pas très heureuse revient encore dans la conversation.
    Alors cette fois nous allons revoir la jeune K. et la K. d’aujourd’hui lui apporte ce dont elle a besoin….et ça coince….l’esprit inconscient ne sait pas comment faire.
    Alors nous allons avec lui dans le futur, voir comment K. s’occupe de ses enfants, leur apporte ce dont ils ont besoin,  et l’Esprit Inconscient apprend tout ce qui va être utile pour K., et nous retournons avec tout ça dans le passé apporter à la jeune K. ce dont elle a besoin, et cette fois, elle prend et reçoit ce qu’elle n’a pas eu, pour continuer à se développer de manière totalement harmonieuse pour K.
    La 3e séance avec K. est très métaphorique. Nous allons voir ce bout de trottoir dont le bitume étonnamment  s’est soulevé sous la puissance des racines du peuplier voisin de l’autre côté de la haie, et on se demande vraiment d’où vient cette force à l’intérieur. Un peu comme la force des vagues qui viennent finir leur course sur le rivage, animées par ce quelque chose au plus profond des océans qui permet leur mouvement, et peu à peu transforme la plage, parfois même laisse un cadeau sur le sable, qu’il suffit de ramasser en se baissant juste ce qu’il faut.
    Quelques semaines plus tard, je reçois des nouvelles de K. : elle est enceinte de 2 mois mais n’ose pas encore tout à fait y croire, le cap fatidique des 3 mois n’est pas passé. Et puis la grossesse se déroule et la vie à l’intérieur se développe, et il y a quelques jours est né un bébé pour le plus grand bonheur de ses parents et sa famille.
    Bienvenue à lui.

    www.annelb.fr

    autre blog

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

     

  • LE CERVEAU QUI DIT NON AU SUCRE ET LA MAIN QUI DIT OUI

    L. a environ 70 ans. Elle a pris RV pour essayer d’arrêter le goût du sucré.
    « -Moi : -Essayer ou arrêter ?
    -L : Pffff Oui mais est-ce que arrêter, ça veut dire supprimer totalement, non ! »
    L. voudrait ne plus avoir de pulsions. Elle a toujours aimé le sucre. Elle a fait un régime WW pendant 3 ans et avait réussi à perdre 15 kgs, puis a maintenu son poids pendant 2-3 mois, et puis patatras, une grosse envie de pain camembert en septembre et c’est reparti. Tiens, ce n’est pas vraiment du sucré ça ! Oui ok, c’est le premier truc qui lui vient à l’esprit.
    Elle estime avoir 20kgs de trop mais ne se sent pas capable d’en perdre autant, et pense que perdre 10kgs, ce serait déjà super !
    « L- : Parfois je sens que je fais des conneries quand je le fais, mais j’ai une envie irrésistible d’aller dans la cuisine chercher du pain et de la confiture alors que je sais que je n’ai pas faim, mais y’a rien à faire, mon p’tit cerveau dit non et ma main dit oui ».
    Et puis ces temps derniers, quand elle se lève la nuit pour boire de l’eau fraiche qu’elle prend dans le frigo, la main en profite pour attraper un yaourt sucré. L. trouve ça de plus en plus bête, et elle ne veut plus être comme ça, ça l’agace.
    Elle a passé récemment un merveilleux moment dans un zoo, alors, nous nous plongeons ensemble dans ce souvenir agréable.
    L. revoit le décor, les paysages variés du zoo, ses couleurs spéciales, tous les petits chemins si bien aménagés, et savoure chaque moment passé à observer toutes sortes d’animaux, en prenant tout le temps qu’elle veut car elle est seule et il y a peu de monde en cette saison.
    Pendant que L. fait ce qu’elle a envie de faire dans ce zoo, attentive à toutes ses sensations, je demande à une autre partie d’elle, son esprit inconscient, de me montrer le doigt qu’il va utiliser pour me signaler oui. Et l’index de la main droite se met à bouger après un assez long moment.
    Au moment où je demande la même chose pour le signal non, la main gauche commence à se soulever spontanément et je l’accompagne à devenir de plus en plus légère et elle commence vraiment à flotter et s’élever dans les airs avec des gestes inconscients.
    Une main libre et légère qui flotte, qui s’élève comme les oiseaux du zoo, et qui fait quoique ce soit qu’elle a à faire pour L. maintenant, pour aider L. à faire ce qu’elle a à faire, pour expliquer à la main qui va chercher le sucre, comme L. l’appelle, comment elle peut faire pour simplement continuer sa mission très importante pour L. tout en développant un autre comportement plus harmonieux pour L ., plus porteur de santé.
    Et quand la main qui va chercher le sucre aura compris comment changer ce qu’elle peut changer pour aider vraiment L. à transformer à l’intérieur ce qu’elle veut transformer, la main qui flotte pourra redescendre vers la cuisse et se poser uniquement quand elle sera satisfaite de son travail.
    Et bien sûr on s’assure  que les changements à venir seront harmonieux pour L. et se feront au rythme approprié pour elle.
    L. met un certain temps à émerger de sa rêverie au zoo, et est très étonnée de ce bras qui s’est levé. Elle pensait qu’elle n’était pas « réceptive » et ne croyait pas du tout à l’hypnose.
    Elle est venue sur la suggestion de son médecin généraliste et est vraiment contente d’avoir découvert sur elle  quelque chose d’aussi surprenant aujourd’hui.

    www.annelb.fr

    autre blog

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • DE L'INSOMNIE A UN ACCOUCHEMENT TRAUMATISANT...

    A., la quarantaine, a pris RV pour des problèmes d'insomnies.
    Le jour de la séance elle évoque ses difficultés familiales, un divorce difficile, une relation qu’elle qualifie de compliquée avec son compagnon et aussi des tensions avec son fils de 10 ans.
    L’accouchement a été très difficile, elle a cru non seulement qu’elle allait mourir, mais aussi que le bébé ne survivrait pas.
    Elle garde en mémoire cette sensation de presque dégoût lorsque la sage-femme lui a posé ce bébé sur le ventre, et sa difficulté à le regarder, ce bébé, tellement loin de ce qu’elle avait imaginé.
    Son fils, depuis tout petit, est dans la confrontation systématique avec elle. Il est très autonome et ne la sollicite que très peu pour lui demander quoique ce soit. Il a toujours détesté les câlins et repousse sa mère à la moindre marque d’affection.
    L’évocation de cet épisode d’accouchement est accompagnée d’une très forte émotion.
    A. se sent coupable de ne pas avoir accueilli son bébé comme elle l’aurait souhaité.
    Alors j’accompagne A. et elle part très facilement en transe. Nous allons à la mer dans un endroit qu’elle aime tout particulièrement et je l’invite à retrouver les couleurs, les sons, les sensations qu’elle éprouve lorsqu’elle est là-bas et qu’elle se sent particulièrement détendue, bien dans sa peau, en accord avec elle-même.
    Puis avec l’aide de l’inconscient nous revoyons cet épisode de la vie de A. et  A. d’aujourd’hui qui connait ce qu’elle connait maintenant et a appris tellement de choses au travers de toutes les expériences qu’elle a faites, réconforte A. plus jeune et l’accompagne, et lui apporte tout ce qu’elle peut lui apporter, exactement comme elle le ferait pour une amie.
    A. plus jeune comprend qu’elle a fait le mieux qu’elle pouvait à cette époque, qu’elle a survécu, et elle devient une ressource précieuse, importante, pour A. d’aujourd’hui.
    Et A. revient de ce voyage à son propre rythme en ramenant avec elle ce qui est utile pour elle.
    A. me téléphone 3 semaines plus tard. Son fils lui a demandé de l’aide pour ses devoirs le soir même de la séance, à sa grande surprise, et son compagnon, à qui elle n’avait pas parlé de cette séance,  s’est étonné de son attitude calme et détendue vis-à-vis de son enfant. Depuis ce jour, son fils est beaucoup plus proche d’elle et vient systématiquement de lover contre elle un moment le soir, avant d’aller se coucher.
    Elle a aussi retrouvé sa joie de vivre et partage régulièrement des crises de fou rire avec lui.
    A. dit que sa vie a changé et elle est ravie.
    Etonnamment, elle n'a pas reparlé de ses insomnies.

    www.annelb.fr

    autre blog

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • UNE HISTOIRE DE NETTOYAGE INTERIEUR AVEC L'HYPNOSE

    Nous sommes au début de l’automne 2018.
    V., environ 50 ans, a pris RV pour dit-elle se libérer de son passé.
    En arrivant elle m’explique qu’elle a entamé un régime car elle était obèse et en effet, elle ne l’est plus du tout : elle a perdu 20 kilos.
    Elle veut maintenant faire un nettoyage intérieur. Elle sent qu’elle n’arrive pas à s’exprimer, se sent tétanisée quand elle doit faire face à un conflit. Elle a la gorge qui se serre et se sent scotchée. Elle évoque son enfance pas très heureuse avec une partie de son entourage humiliant et cassant, voire maltraitant, des épisodes qui lui reviennent en mémoire aujourd’hui et qu’elle a envie de nettoyer pour aller de l’avant. Elle voudrait savoir communiquer mieux, s’épanouir, s’ouvrir. Parfois elle se dit qu’elle est nulle, qu’elle a tout raté, puis elle se souvient que quand même, elle a soutenu et bien éduqué ses enfants.
    V. aime les promenades en forêt, la peinture, et tout un tas d’autres choses.
    Alors, j’aide V. à commencer à se détendre puis nous partons nous promener en forêt. Et nous avons de la chance parce que l’automne est une saison particulière et le paysage change très rapidement et chacun des arbres de la forêt se transforme à son rythme, certains d’entre eux ont déjà perdu toutes leurs feuilles alors que d’autres ont encore des feuilles jaunes, ou rousses ou même encore un peu vertes accrochées aux branches. Et tout ça crée un paysage qui a sa propre harmonie, et qui se transforme jour après jour à son propre rythme.
    Je soulève le bras, et il est léger, et il flotte et approfondit encore la transe (c'est le terme qu'on emploie en hypnose), tandis qu’il redescend à son propre rythme vers la cuisse, et quand il a atteint la cuisse, l’Esprit Inconscient est prêt pour le dialogue.
    Et je l’invite à aller voir les V. plus jeunes qui ont peut-être souffert, qui auraient peut-être eu besoin de quelque chose, comme de l’encouragement, du soutien, de l’affection ou tout autre chose, et à donner à sa manière ce dont elles auraient eu besoin maintenant. Et la V. d’aujourd’hui peut les voir changer à leur rythme et se transformer.
    J’invite ensuite l’esprit Inconscient à aller voir les V. du futur, qui se remettent en mouvement, à leur montrer tout ce qu’elles peuvent faire, à retrouver leur créativité et toutes ces choses que les plus jeunes V. savent faire : écrire, peindre, photographier, et tant d’autres choses.
    Et quand les V. futures ont compris, l’EI revient à aujourd’hui.
    Et toutes ces V. sont là à l’intérieur, avec toutes leurs ressources, automatiquement en soutien de V., à chaque fois qu’elle en aura envie ou besoin.
    Et quand on a marché longtemps en forêt, les pieds sont fatigués et  si on tend l’oreille on entend un léger bruit : l’eau d’un ruisseau qui coule ; on s’en approche et il est vraiment délicieux, à ce moment là, de se déchausser, et tremper ses pieds dans l’eau, et laisser se dissoudre toutes les tensions, toutes les poussières et laisser partir tout ce qui doit partir avec le courant.
    J’invite l’esprit inconscient à intégrer de la manière la plus appropriée pour V. tous les apprentissages de cette séance, et V. se réoriente  graduellement vers le monde extérieur.
    Je reçois un retour de V. plusieurs semaines plus tard : sa famille la retrouve enfin comme elle était avant, ses collègues la trouvent changée et disent ne pas la reconnaitre ; elle leur semble plus sûre d’elle et ils sont surpris de ses initiatives.
    Le nettoyage de l’intérieur a été efficace.
     

    www.annelb.fr

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • JE VIENS POUR DES PROBLÈMES DE SOMMEIL

    L. est une jeune femme de 28 ans et prend RV pour des problèmes de sommeil dit-elle.
    Ses soucis d’insomnie ont débuté suite à sa séparation d’avec son compagnon, mais avant cela elle a subi une période de harcèlement de plusieurs années, dans son milieu professionnel, et le simple fait de l’évoquer fait monter les larmes.
    L. aimait beaucoup dessiner lorsqu’elle était plus jeune.
    Et tout en se plongeant graduellement dans un dessin nouveau qu’elle est en train de faire ailleurs, avec les couleurs et les formes qui lui plaisent, les sons qu’elle entend tandis qu’elle dessine, et les sensations de ses mains en train d’exécuter les gestes précis pour dessiner ce qu’elle veut vraiment dessiner, je demande à une autre partie de L. de partir  revisiter cet évènement ayant duré plusieurs années mais bel et bien terminé aujourd’hui et qui pourtant est encore bien présent en elle, de façon à l’aider à transformer sa vision de cette période de sa vie en autre chose de plus positif et harmonieux pour elle.
    La plus jeune L. de cette époque reçoit ce dont elle a besoin pour recommencer à se développer, se renforcer, et devenir une ressource précieuse pour la L. d’aujourd’hui.
    Et en prenant tout le temps qu’il faut pour dialoguer à l’intérieur, lorsque la plus jeune L. a accepté et pris tout ce dont elle avait besoin, le dessin se termine, et L. en prend une photo pour bien voir comment il a changé et range la photo à l’intérieur, à un endroit où elle pourra le retrouver dès qu’elle en aura envie, dès qu’elle en aura besoin.
    Le sommeil, on en reparlera plus tard…peut-être…ou pas.

    www.annelb.fr

    autre blog

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • JE NE SAIS PAS SI JE SUIS JALOUSE MAIS...

    Rresizedjalous5 1

    C. 33 ans prend  RV pour travailler sur sa jalousie.
    Le jour de la séance, elle me dit qu’elle ne sait pas vraiment si elle est jalouse : ce qui la chagrine, c’est le passé de son compagnon avec les autres femmes qu’il a connues. Il suffit qu’il mentionne une anecdote sans importance  de sa vie passée pour qu’elle l’imagine avec l’autre femme avec qui il était alors et qu’elle commence à angoisser, tout en sachant très bien que c’est absurde.
    Elle n’arrive pas du tout à gérer ses émotions.
    Jamais ?
    Si, il y a des moments où ça glisse et ça ne lui fait rien de spécial, elle reste calme,  mais parfois, ça la prend d’un coup : elle change de tête et part « en vrille ».
    Ce qu’elle attend de cette séance ?
    Pouvoir toujours retrouver l’état qu’elle connait de temps en temps quand ça glisse sans impact sur elle.
    Ca a commencé quand ?
    Elle ne se souvient pas vraiment, mais ça lui rappelle un épisode de son adolescence avec son petit ami de l’époque, qui lui avait fait une réflexion indélicate sur son physique. Elle s’était sentie rabaissée et humiliée et s'était mise à angoisser ; depuis lors, elle a tendance à se comparer aux autres femmes, et se trouve toujours moins bien que les autres. Du coup, elle a peur que son compagnon la quitte.
    C. aime regarder des séries pour se détendre et s’excuse presque de ne pas avoir vraiment de hobby autre que celui-là. Elle travaille beaucoup, car elle est consultante en freelance.
    Alors je demande à C. de fermer les yeux et imaginer que sa série préférée commence sur un écran.
    Elle retrouve ces émotions et ces  sensations si particulières, qu’on peut ressentir à l’idée de découvrir ce qui va arriver aujourd’hui aux personnages de la série. Elle entend la musique de début,  et sent toutes les sensations  de son corps installé devant l’écran, et voit les couleurs, les formes, qui défilent devant ses yeux, et l’épisode commence.
    J’accompagne C. jusqu’à ce qu’elle soit complètement plongée ailleurs, dans sa série, alors même que son esprit inconscient continue à développer cet état particulier d’hypnose.
    Puis nous explorons le passé de C. pour y "réparer" ce qui a besoin d'être réparé.
    Ensuite, nous allons rechercher cet état de calme qu'elle trouve parfois; et mettons les outils en place pour pouvoir l'installer automatiquement et rapidement à chaque fois que C. en a besoin.
    Et parfois quand on se promène dans le monde extérieur, et qu’on a oublié son parapluie, et qu’il se met à pleuvoir contre toute attente, on maudit ce changement de temps, et on oublie que la pluie nourrit les rivières, les sols, qui nourrissent les arbres et préparent les prochaines saisons et le cycle de la vie continue encore et encore. […]Et quand on réalise ça, le fait même de sentir la pluie sur sa peau, devient une sensation différente, qui change et se transforme.
    Quand c'est le bon moment pour elle, C. sort progressivement de son état d’hypnose et me dit qu’elle adorait marcher sous la pluie quand elle était gamine, elle l'avait oublié, et elle a bien envie d’en refaire l’expérience à la première occasion.
    Quelques semaines plus tard, je reçois un appel de X. qui veut un RV pour mieux gérer son stress au travail. Il me dit que j’ai accompagné sa compagne : il s’agit de C.
    Elle s’est débarrassée de ses accès d’angoisse et ils "revivent".
    Je suis ravie pour C.
    Son esprit inconscient a fait un beau travail.

    www.annelb.fr

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • RETROUVER L'ENVIE

    Resizedenvie5

    L., 37 ans, vient me voir car elle a pris du poids récemment et souhaite retrouver l’envie de faire du sport, et de faire attention à ce qu’elle mange.
    Elle se sent à l’étroit dans son enveloppe corporelle et sa motivation est simplement de se sentir bien dans sa peau. Elle n’est pas préoccupée par un quelconque souci esthétique car elle a toujours été ronde, mais souhaite mettre fin à des douleurs, ainsi qu’à des sautes d’humeur, qu’elle attribue à sa prise de poids.
    Elle aime les sports de combat et la moto.
    Alors pour se détendre, se relâcher, et commencer le travail, nous partons sur la moto retrouver les sensations qu’on peut avoir quand on roule sur une route de campagne : tout ce qu’elle voit sous ses yeux, les détails du paysage qui défile, tous les sons qu’elle entend au guidon de sa moto, toutes les sensations du corps en train de piloter.
    Au bout d’un certain temps, nous entamons le dialogue avec cette partie à l’intérieur qui lui permet de se concentrer exactement comme il faut pour conduire avec une grande attention, qui fait tant de choses pour elle, que nous appelons en hypnose l’esprit inconscient, et nous lui demandons de retrouver des souvenirs de grande motivation afin d’en extraire et mettre à disposition de L. toutes les ressources et les apprentissages qui vont lui être utiles pour changer aujourd’hui ce qu’elle veut changer.
    Puis nous regardons dans la nature cette chenille, qui devient une chrysalide, où un papillon se sent de plus en plus à l’étroit, jusqu’à ce que la chrysalide finisse par s’ouvrir, le papillon s’envoler et commencer à explorer de  nouveaux paysages.
    Je demande ensuite à l’esprit inconscient de créer une image dans le futur où L. se voit ayant réalisé son objectif, une image aussi grande qu’il le faut, avec autant de couleurs et de lumière qu’il le faut.
    Et enfin, je demande à l’esprit inconscient d’intégrer les éléments essentiels de cette séance et permettre à L. quand le travail d’intégration sera entièrement terminé, de revenir à l’état de conscience normal.
    L. prend plusieurs minutes puis rouvre les yeux. Elle ne sentait plus ses jambes et me fait part de cette sensation étrange d’être à la fois ici et ailleurs.
    Aux dernières nouvelles, elle a repris le sport. L’envie est revenue !

    www.annelb.fr

    autre blog

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • MAMAN J'AI PEUR DE NE PAS RATER L'AVION........

    Avec l’été vient souvent l’occasion de voyages à l’étranger, la plupart du temps en avion. Et la perspective de passer quelques heures enfermé dans un engin volant à des milliers de mètres du sol sans rien pouvoir contrôler est la source de très fortes angoisses pour certains.
    A., 29 ans, prend RV pour dit-elle en finir avec cette phobie.
    Elle ne sait pas vraiment pourquoi mais depuis toujours, elle a peur de prendre l’avion, imagine les pires catastrophes des jours avant, et prend des somnifères avant d’embarquer pour dormir le plus longtemps possible pendant le voyage.
    A. aime cependant beaucoup les voyages, découvrir de nouveaux lieux, d’autres modes de vie et se sent vraiment frustrée de gâcher ses vacances à cause de sa phobie.
    A. aime jouer du piano pour se détendre, alors nous allons revoir ensemble la dernière fois où elle a joué du piano chez elle. Les couleurs et la brillance des touches noires et blanches, la sensation des doigts sur le clavier, la mélodie si agréable à jouer et la détente qui s’installe peu à peu dans tout le corps. Et son esprit inconscient extrait de cette expérience toutes les ressources qui peuvent être utiles et importantes pour A. aujourd’hui.
     Puis nous allons voir, toujours avec l’aide de son esprit inconscient, cette émotion de panique, le message qu’elle transporte, en prenant plusieurs angles de vue, pour en apprendre quelque chose d’important pour A., à un niveau profond et inconscient, pendant que l’esprit conscient est absorbé ailleurs, en train d’exécuter quelque morceau de musique que ce soit.
    Et, j'invite son esprit inconscient à créer une image fixe en noir et blanc, d’un voyage en avion avant que quoique ce soit de difficile ne se soit produit, sur son écran de télé chez elle, où A. peut se voir. Puis je lui demande de dérouler le film à la vitesse la plus grande possible, en accéléré, et de rembobiner le film quand c’est fini.
    Puis il déroule le film un peu moins vite et quand cela devient trop difficile, A. sort de la pièce où est l’écran de télé et va jouer son air de piano préféré pendant que l’esprit inconscient continue de dérouler le film jusqu’à la fin et le rembobine.
    Puis l’esprit inconscient déroule plusieurs fois le film en diminuant à chaque fois un peu plus la vitesse, jusqu’à arriver à la vitesse normale. On rembobine et on rajoute les couleurs, les sons, les sensations et tout se passe bien.
    Enfin j’invite l’esprit inconscient à imaginer une situation future proche où A. prend l’avion, et à la dérouler du début à la fin pour s’assurer que tout se passe bien…… et tout va bien au grand étonnement de A. : pas de tremblements, d’accélération du pouls, c’est juste une expérience de voyage normal. Au moment des visionnages en accéléré, elle a senti que quelque chose se passait en profondeur  sans pouvoir vraiment définir précisément de quoi il s’agissait, comme une sensation différente, un truc qui s'en va...
    A. m’envoie un sms 8 semaines plus tard : elle a pris l’avion pour partir en Croatie et est restée parfaitement sereine pendant les quelques 2h30 de vol. Idem pour le vol de retour. Elle est ravie car elle va pouvoir planifier des voyages plus lointains, qu’elle évitait jusqu’à présent.
    Ce que peut l’esprit inconscient m’étonne tous les jours.

    www.annelb.fr

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • ARRETER DE FUMER...MAINTENANT...OU UN PEU PLUS TARD...

    L., 58 ans, me téléphone car dit-elle, il faut qu’elle arrête de fumer.
    C’est son médecin généraliste qui lui a indiqué mes coordonnées, car elle a une bronchite chronique.
    Je lui demande : « et que se passera-t-il si vous n’arrêtez pas ? ».
    « Eh bien ma santé va se dégrader... » Me répond-elle.
    Nous prenons RV et L. vient en séance une semaine plus tard.
    Je teste un peu L. sur sa motivation à arrêter de fumer et elle m’assure qu’elle veut vraiment cesser: " la preuve, je suis là!".
    L. aime faire de longues balades en vélo, alors nous partons sur les chemins à bicyclette et voyons le paysage, ses couleurs, les arbres, les plantes, et entendons les chants des oiseaux, le souffle du vent dans les feuilles, le bruit des roues sur les chemins et sentons la température de l’air sur la peau et L. est de plus en plus détendue, de plus en plus ailleurs, tandis que le paysage change au fil de la balade. Alors même qu’elle entame une grande descente à son propre rythme, elle en profite pour approfondir encore cet état intérieur où elle est en contact avec toutes ses ressources.
    Nous recherchons alors avec l’inconscient des souvenirs de grande motivation.
    Puis nous explorons d’autres comportements possibles qui transporteront encore mieux l’intention positive, la fonction importante de cette partie à l’intérieur, responsable de ce comportement qui consiste à fumer.
    A la fin de la séance, L. a trouvé avec l’aide de son esprit inconscient un autre comportement possible.
    L. met un peu de temps à "revenir" de son voyage et trouve ça très agréable, ce sentiment d'être là et simultanément ailleurs.
    Nous reprenons RV une semaine plus tard.

    Au 2e RV, L. a largement diminué sa consommation.
    Elle est passée de 30 cigarettes par jour à 4 ou 5.
    L. est surprise car cela lui a  été beaucoup plus facile qu’elle l’imaginait.
    Nous partons cette fois au bord de la mer voir les nuances de bleu du ciel, de bleu plus profond de la mer et les bateaux qui passent à l’horizon et nous nous demandons vraiment vers quelles destinations ils naviguent et nous savons qu’ils vont traverser des mers plus ou moins agitées et des mers plus ou moins calmes, car c’est la vie des bateaux, et ils finissent toujours par arriver à leur port de destination, et au fur et à mesure que L. s’absorbe dans ce paysage elle en profite pour approfondir sa rêverie encore et encore, etc…
    Puis nous travaillons avec l’inconscient sur les situations qui favorisent l’envie de fumer, comme l’après petit-déjeuner, le petit café de fin de repas, la pause détente dans le jardin, pour les dissocier de cet ancien comportement qui consistait à fumer, puis nous créons un conditionnement positif qui va aider L. à changer définitivement ce comportement.

    C’était il y a 6 semaines. L. n’a pas repris le tabac et parfois lorsque l’envie d’une cigarette lui traverse l’esprit cela ne dure qu'un court instant.
    Et maintenant elle réfléchit à ce qu’elle va bien pouvoir faire avec les économies qu’elle est en train de réaliser.
    Peut-être un week-end thalasso dans quelques mois, elle en rêve depuis si longtemps...

    www.annelb.fr

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • LE SORTILÈGE DU SCORPION DE JADE

    Connaissez-vous ce film de Woody Allen ?
    Il illustre très bien à quel point le cinéma et la télévision contribuent à donner de l’hypnose une image inquiétante où l’hypnotiseur prend littéralement  le pouvoir sur l’hypnotisé.
    Dans le film, l’hypnotisé interprété par Woody Allen est un enquêteur d’une compagnie d’assurance que l’hypnotiseur de spectacle fait venir sur scène et met en transe, puis ensuite en prononçant le simple mot : Constantinople par téléphone, replonge en transe et amène à cambrioler ses propres clients en dictant ses ordres pendant cette conversation téléphonique.
    Bien entendu, à son réveil, l’hypnotisé ne se souvient de rien.
    De la même manière on a pu voir à la télévision des hypnotiseurs faire manger des citrons à des personnes tout en les persuadant que ce sont des pommes. En hypnose, on appelle cela des hallucinations.
    Le but de tout ceci est le divertissement, parfois (souvent ?) même sans notion aucune de respect du sujet.

    L’hypnose Ericksonienne poursuit un objectif tout différent : accompagner une personne qui veut changer quelque chose en elle pour avoir une vie plus conforme à ses souhaits.
    Il s’agit ici de redonner le pouvoir à la personne et non pas en prendre le contrôle pour lui imposer quelque chose qui ne lui conviendrait pas.
    C’est un processus actif et le sujet en séance est pleinement conscient de tout ce qui se passe et se dit, même s’il peut être dans ce que l’on appelle en hypnose, une transe profonde.
    Alors non, vous ne dormirez pas si vous venez pour une séance d’hypnose Ericksonienne.
    Ce sera plutôt un voyage à l’intérieur de vous-même, un endroit que l’on ne prend pas souvent le temps d’explorer et qui pourtant, a tant à nous apprendre sur nous-mêmes, une opportunité d’initier vous-mêmes un changement profond, en vous appuyant sur toutes vos ressources, accumulées avec le temps, vos expériences, que vous allez (re)découvrir.
    A titre d’exemple, L., 35 ans, prend rendez-vous pour un problème de malaise en société, depuis semble-t-il très longtemps, une impression de ne jamais être intéressante pour les autres. Elle est par ailleurs professeur d’anglais et passionnée par son métier. Certains de ses anciens élèves passent lui rendre visite après quelques années pour la remercier de son enseignement et tout ce qu’elle leur a apporté.
    Alors, nous partons de ses ressources, cette capacité à enseigner, transmettre avec passion, aider aussi et même réconforter et encourager le cas échéant un élève en difficulté, puis avec l’aide de l’inconscient, nous allons voir la plus jeune L., au moment où cette croyance « je ne suis jamais intéressante pour les autres » s’est installée, et avec les ressources précédentes, nous lui expliquons que ce n’était que l’opinion, la phrase de quelqu’un d’autre, peut-être même une simple incompréhension ou interprétation de L. des propos de cette personne,  et que cela  n’avait rien à voir avec elle, nous la réconfortons, l’encourageons. Puis nous revisitons tous ces moments du passé où la croyance a pu se renforcer pour répéter ce message aux plus jeunes L., jusqu’à ce que le message soit compris et accepté en profondeur.
    L. dit avoir ressenti comme une grande réconciliation à l’intérieur, avec beaucoup d’émotion.
    Aujourd’hui elle se sent beaucoup mieux en société et a même l’impression que le travail continue encore, chaque jour à son propre rythme.


    Comme L. vous pouvez renouer avec votre propre pouvoir de transformation, en devenant acteur de votre changement lors d’un accompagnement de type Ericksonien.

    www.annelb.fr

    autre blog

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • ISABELLE VA PASSER UN IRM

    Isabelle doit passer un IRM…et ça l’angoisse…
    Elle a consulté son médecin qui lui prescrit un IRM cardiaque pour s’assurer que tout est normal et que ses extrasystoles ne cachent rien d’alarmant.
    Le seul petit détail, c’est qu’Isabelle angoisse vraiment à l’idée de passer 50 minutes comme enfermée dans une espèce de caisson d’où elle ne pourra presque pas bouger; en plus il paraît que les bruits de la machine sont assourdissants.
    Son médecin la rassure, elle aura un casque sur les oreilles, où lui parviendront une musique agréable, et de temps en temps, des directives précises de respiration de la part du spécialiste qui lui fait passer l’examen.
    Malgré tout, quand elle y pense, Isabelle panique et se demande vraiment si elle va supporter ce confinement temporaire.
    Pour autant, elle souhaite éviter la prise d’un calmant.
    Alors, sur les conseils d'un ami, elle décide de faire appel à un hypnothérapeute pour l’aider à préparer cet examen médical.
    Après 3 séances elle se sent fin prête : le jour J, avant même d’être allongée sur le lit d’examen, Isabelle se met en autohypnose comme elle a appris à le faire, puis s’évade dans son lieu ressource le temps nécessaire. Au moment où elle sort du tunnel, elle a l’impression que 10 minutes se sont écoulées; en réalité l’examen a bien duré 50 minutes comme prévu.  
    L’hypnose Ericksonienne peut réellement être utile pour les personnes angoissées à l’idée d’une échéance prochaine, que ce soit une opération, un examen médical ou toute autre "épreuve". La perception du temps peut être différente en transe hypnotique, et dans le cas d’Isabelle, raccourcir le temps perçu de l'intérieur, pour son plus grand bénéfice. Elle est partie en voyage, dans son monde intérieur, permettant ainsi un examen en toute sérénité, pour elle et l'équipe médicale.
    Un exemple parmi tant d'autres de ce que l'hypnose Ericksonienne peut apporter.
     

    www.annelb.fr

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • AU SECOURS!!! J'AI PEUR DES ARAIGNÉES !!!

    Ce n’est pas votre enfant de cinq ans qui vous interpelle ainsi, (auquel cas vous lui expliquerez simplement que c'est un petit insecte qu'il peut laisser tranquillement vivre sa vie sans problème, et qui peut même être intéressant à observer) mais cette amie de 35 ans en vacances avec vous à la campagne et soudain mise en présence d’une petite bête qui la rend….hystérique… Malgré vos efforts pour tenter de la raisonner elle tremble, elle pleure et finit par se calmer quand vous avez évacué l’intruse de votre logis.
    Pourtant quand elle y réfléchit, elle sait très bien que cette araignée tout là-haut, confortablement installée dans un coin du plafond,  ne peut pas lui faire grand mal, mais c’est plus fort qu’elle.
    Peut-être connait-elle l’origine de sa phobie, et peut-être pas, et finalement peu importe.
    L’hypnose Ericksonienne peut aider votre amie et faire en sorte de l’aider à neutraliser cette phobie, pour que l’araignée redevienne pour elle ce qu’elle est vraiment, une petite bête inoffensive (je ne parle pas des spécimens exotiques en Australie ou ailleurs bien sûr, mais de l’araignée banale de nos contrées).
    Certaines phobies sont plus gênantes que d’autres au quotidien et le recours à l’hypnose Ericksonienne peut vraiment apporter un véritable soulagement pour les personnes dont la phobie empoisonne la vie.
    A tel point que certaines personnes ne s’en souviennent même plus quelque temps plus tard, lorsqu’elles ont réglé leur problème.

    Magique ? Presque… La magie de l’inconscient, qui peut apprendre et vous aider à développer de nouveaux comportements plus adaptés et plus harmonieux pour vous, afin de vivre votre « bonne vie ».

    www.annelb.fr

    autre blog

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • ET POURQUOI ATTENDRE LE PRINTEMPS?

    L’hiver est maintenant bien installé, et à cette période de l’année, la moindre chute de neige, la moindre bise glaciale, le moindre gel matinal deviennent de bons prétextes pour manger un peu (beaucoup?) plus que de raison.
    Il fait si froid dehors, il faut bien quelques calories supplémentaires pour résister aux assauts de Dame Nature!
    ....Hum....En êtes-vous si sûrs?
    Ne serait-ce pas une bonne excuse pour se laisser gentiment glisser sur une pente scélérate, pour atterrir dans....un tas...de regrets au printemps?
    Oui mais, si c’était si facile, les régimes amincissants n’auraient pas tant de succès....
    Ah si seulement il suffisait de vouloir!!!
    Parfois, on voudrait vraiment mais quelque chose de plus fort que nous à l’intérieur nous pousse à manger encore et encore.
    C’est là où l’Hypnose Ericksonienne peut vous accompagner et vous aider à trouver la motivation et les ressources nécessaires pour atteindre le poids souhaité.
    Derrière le fait de manger trop ou mal...ou les deux...se cache une intention positive de votre inconscient pour vous.
    La bonne nouvelle, c’est qu'il peut apprendre et choisir de nouveaux comportements plus adaptés et plus harmonieux, pour peu qu’on entame un vrai dialogue avec lui.
    C’est ce qu’un hypnothérapeute peut vous aider à réaliser, afin d’améliorer votre vie.

    www.annelb.fr

    autre blog

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email

  • LES BONNES RESOLUTIONS

    Cette nouvelle année qui débute est peut-être l’occasion pour vous de prendre de bonnes résolutions pour changer quelque chose dans votre vie: arrêter de fumer, mieux gérer votre poids, arrêter de procrastiner, arrêter de vous ronger les ongles, ou que sais-je encore.

    Il n’est pas toujours facile de s’y tenir une fois la décision prise.

    Certains d’entre nous pour être sûrs de ne pas flancher en parlent à qui veut l’entendre.

    Le risque de passer pour quelqu’un sans volonté aucune est parfois source de grande motivation. Mais cela ne suffit pas toujours.

    Avez-vous pensé à l’Hypnose Ericksonienne?

    Elle peut être d’une grande efficacité pour accompagner un changement de comportement.

    En s’adressant en douceur à l’inconscient, elle peut vous aider à trouver en vous les ressources nécessaires pour mettre en place un changement durable.

    Il s’agit simplement, dans un état de grande détente, de dialoguer avec l’inconscient et trouver des comportements alternatifs au comportement que l’on souhaite changer.

    Et parmi ces comportements alternatifs, de choisir, à un niveau inconscient, le comportement le plus adapté, le plus harmonieux pour vous.

    Faites confiance à votre inconscient, il peut tellement pour vous! Et il ne demande qu'à vous aider et communiquer avec vous.!

    www.annelb.fr

    autre blog

    RV DOCTOLIB CHAVILLE

    RV DOCTOLIB PARIS

    Me contacter par email