Arrêter de fumer sous hypnose

Comment peut se passer l'arrêt du tabac avec l'Hypnose Ericksonienne

Accueil

Tabac1

La motivation est primordiale

La première question à se poser est la suivante: quelles sont les véritables raisons pour lesquelles j'ai décidé d'arrêter de fumer?
Les raisons des uns et des autres peuvent être très variées: faire des économies, améliorer son souffle, améliorer sa santé pour des personnes atteintes de pathologies consécutives au tabagisme, améliorer la qualité de sa peau, se sentir libre et non plus dépendant de la cigarette, arrêter ce comportement que vous jugez idiot, pour ne citer que quelques exemples.

Mais au fond, qu'est-ce qui vous empêche vraiment d'arrêter de fumer? Et en avez-vous vraiment envie? Etes-vous réellement prê.t.e?

Pour le savoir, rien de mieux que de tenter l'expérience: s'arrêter de fumer et constater ce qui se passe en soi, ses sensations, ses émotions, ses sentiments, ses pensées.


Parfois c'est l'occasion de s'apercevoir que l'on a, avant toute chose, un travail à faire sur la motivation.
D'ailleurs, posez-vous la question: vos motivations sont-elles intrinsèques ou extrinsèques? En d'autres termes, voulez-vous faire plaisir à vos enfants, votre conjoint.e, votre médecin, ou à vous même?
Sur une échelle de 1 à 10, à combien notez-vous votre motivation?
Si elle est à moins de 8, peut-être n'êtes-vous pas vraiment prêt.e?

Quand vous aurez arrêté de fumer, en quoi votre vie  sera plus agréable pour vous? Qu'est-ce que cela va vraiment vous apporter, très concrètement?
Prenez le temps d'imaginer votre journée type sans fumer dans les détails, en voyant, en entendant, et en ressentant tous les éléments de cette expérience, exactement comme si vous la viviez vraiment.
Comment imaginez-vous ce changement? Facile ou difficile?



Resizedmotivationescalier

A la recherche de vos ressources ...


Un accompagnement avec l'hypnose Ericksonienne va vous permettre de retrouver les ressources qui vous manquent et les remettre à votre disposition pour arrêter de fumer.
Chacun de nous en a en lui: par exemple, il vous a fallu être fortement motivé pour apprendre à marcher, vous lancer à faire un premier pas, tomber, vous relever encore et encore, et ce n'est qu'un exemple universel parmi tant d'autres.

Au fond tous les apprentissages en requièrent.
Souvenez-vous de vos premiers essais de vélo, skate board, ski, piano, ou autre.
L'esprit inconscient a accès à ce réservoir de ressources et d'apprentissages, et avec l'aide de l'hypnose, peut collecter les plus significatives dans votre histoire et les mettre à votre service, pour vous aider à atteindre votre objectif.
Tant que la motivation n'est pas à son maximum, inutile d'aller plus loin. Vous aurez peut-être besoin de plusieurs séances pour trouver toutes vos ressources.

Trouver un comportement plus adapté

Souvent malgré la motivation, on se sent poussé à fumer malgré soi, comme si quelque chose à l'intérieur agissait contre notre volonté.
Ce quelque chose à l'intérieur a une mission, un rôle à jouer et il faut le prendre en compte et reconnaitre son utilité pour nous, avec cette idée d'en faire un allié avec lequel avancer plutôt qu'un ennemi à combattre.
Nous allons alors revoir ce comportement, qui était une solution à un besoin particulier pour vous, et explorer avec l'aide de l'esprit inconscient d'autres possibilités de comportement plus harmonieux pour vous, à un niveau inconscient bien sûr.
J'ai reçu des personnes qui après cette séance étaient dégoûtées par la cigarette, d'autres qui n'en avaient simplement plus aucune envie sans s'expliquer comment cela se faisait, d'autres encore qui reprenaient le sport ou une activité délaissée depuis longtemps: à chacun sa solution. Pour certaines personnes c'est presque magique, surtout quand elles n'ont plus du tout envie de fumer sans s'expliquer comment. Mais la pluspart du temps c'est un processus qui demande quelques efforts conscients, jusqu'à ce que les nouvelles habitudes s'intègrent. Parfois aussi l'addiction au tabac cache des problèmes plus profonds à trater en thérapie dans un processus plus long.

Resizedchange
Resizedbreathe

Un changement durable

Pour s'assurer que le changement de comportement dure dans le temps, on fait une séance de conclusion pour désactiver les déclencheurs: ces contextes particuliers qui déclenchent l'envie de fumer, ainsi que pour mettre en place un conditionnement positif qui va soutenir la personne au cas où il lui viendrait l'envie de reprendre le tabac.

Dans certains cas, 2 séances suffisent, quand par exemple la personne a déjà fortement diminué sa consommation, voire arrêté de fumer, mais a simplement besoin de soutien, et quand la personne entre très facilement en hypnose  dès la première fois.
Parfois il faut plus de séances, quand le comportement est le symptôme d'autres problèmes cachés à régler pour pouvoir arrêter définitivement.

Ici encore, à chacun son histoire, à chacun son rythme de changement!

Court récit d'une séance d'arrêt tabac

Pourquoi pas une seule séance?

Certains hypnothérapeutes "font" le sevrage tabagique en une seule séance, et choisissent par exemple d'associer un fort dégoût au tabac lorsque la personne est sous hypnose.
Pour ma part, je pense que cette méthode n'est pas écologique, si elle est imposée par le thérapeute au sens où le moyen d'arrêter de fumer est plaqué sur la personne, alors que qui mieux que son inconscient sait ce qui est bon pour elle? Certainement pas l'hypnothérapeute.
Il est plus juste à mon sens d'explorer les possibilités avec l'inconscient de la personne pour s'assurer que la solution lui sera parfaitement adaptée.
Imaginons que la personne en séance réalise que finalement sa pause cigarette lui procure un sas de décompression dans sa journée, et que cela ne soit pas du tout pris en compte, ou que le fait de fumer remplit une fonction pour elle dont elle n'est même pas consciente, ou encore qu'elle fume par "loyauté" envers un défunt, etc... Comment va-t-elle vivre son arrêt tabac forcé par le dégoût?
Je préfère une coopération entière et active du sujet en hypnose, avec au minimum, une diminution de la consommation après la première séance pour voir ce que cela provoque et en vivre réellement l'expérience.
Il s'agit en réalité d'installer un contexte favorable au changement et aider la personne à mettre en place les solutions les plus adaptées et les plus confortables pour elle.

Il arrive que l'accompagnement commence par tout autre chose que l'arrêt du tabac.

Et pour mieux comprendre les mécanismes physiologiques de la dépendance au tabac, vous pouvez lire un article très intéressant de  R. MOLIMARD, du Centre de Tabacologie Paul Guiraud à Villejuif ICI.

PRENDRE RV   TEL: 0607959134 OU DOCTOLIB

DÉPOSER UN MESSAGE

 

Accueil