apprentissage

  • L'HYPNOSE POUR LES ENFANTS

    L’hypnose pour les enfants

    De plus en plus de familles se tournent vers l’hypnose pour aider leur enfant à se sentir mieux, que ce soit à l’école, dans la famille ou avec les amis.
    Les enfants qui viennent dans mon cabinet avec leurs parents traversent souvent les mêmes difficultés : ils ont parfois des troubles de l’attention, sont hyperactifs ou souffrent d’un trouble dys (dyslexie, dyscalculie, dysphasie ou autre), ce qui leur occasionne un manque de confiance en eux, une perte d’estime d’eux-mêmes et du découragement.
    Dans d’autre cas il s’agit d’une impossibilité à gérer leurs émotions, générant des crises de colère pénibles pour l’entourage, ou alors une angoisse à l’idée de quitter le cocon familial et aller à l’école.
    Il peut s’agir d’énurésie, quand tout a été investigué médicalement, ce qui l’empêche de dormir chez des amis de crainte de faire pipi au lit chez eux.
    Certains ont des phobies, comme la peur panique des araignées, des chiens ou des abeilles.
    Nous commençons par parler tous ensemble du problème et chacun donne son point de vue. Il est très important quand on entame ce type d’accompagnement avec un enfant, qu’il soit demandeur, qu’il ait vraiment envie de changer. Dans ce cas il s’engage réellement dans le travail et peut changer rapidement.
    Il faut souvent plusieurs séances pour un problème installé depuis longtemps, même s’il s’agit d’une thérapie brève. Si aucun changement n’est constaté au bout de 3 ou 4 séances, cela signifie en général que le problème est entretenu par le système familial, auquel cas il est intéressant de faire des séances avec l’enfant et ses parents, voire même les frères et sœurs s’il y en a.

    Lorsque j’accompagne un enfant, mon but est de le guider à changer puis devenir autonome. C’est pourquoi je lui demande souvent de faire des exercices entre les séances, que ce soit de la sophrologie ou de petites tâches particulières.
    Les enfants n’ont la plupart du temps aucune difficulté à entrer en hypnose et nous imaginons souvent ensemble une histoire métaphorique en lien, de près ou de loin, avec leur problème
    Cela va activer des changements inconscients et leur permettre de cheminer à leur rythme vers la résolution ou l’amélioration de la problématique.
    Les histoires évoluent au fur et à mesure du cheminement de l’enfant, jusqu’à ce qu’il sache gérer son problème initial.
    Parfois cela peut passer aussi par le dessin, ou de petits jeux hypnotiques activés par l’imagination : un bras qui se soulève au fur et à mesure qu’un travail intérieur de libération s’effectue par exemple.

    L’accompagnement se termine lorsque l’enfant se sent capable de gérer ses devoirs calmement, a confiance en ses capacités, connaît sa valeur, s’accepte comme il est, sait se concentrer quand il en a besoin, ou parvient à contrôler son comportement avec sa famille ou ses amis, voire s’est libéré de sa phobie ou de son énurésie.

    Les séances sont la plupart du temps espacées de 15 jours pour laisser à l’enfant le temps d’intégrer le travail effectué ensemble en séance.
    Chaque enfant peut changer, c’est une question de temps. Pour certains une séance suffit à créer un vrai mouvement et le transformer, pour d’autres il en faut au moins 3 ou 4, pour obtenir le déclic et évoluer vers quelque chose de plus satisfaisant pour l'enfant et sa famille.

     

    Lire la suite