terreur nocturne

  • DES CAUCHEMARS D'ENFANT DE TOUTES LES COULEURS

    B., 5 ans, vient me voir avec sa maman. Il fait souvent des cauchemars depuis quelque temps, en fait plus précisément depuis la mort de son grand-père, décédé à la suite d’une maladie grave et rapidement mortelle. Parfois B. dit à sa maman : « quand vous serez morts papa et toi, moi je veux être mort pour pas être tout seul ». Sa maman et lui sont très fusionnels me dit-elle. Il l’a vue triste et voulait la consoler. Il se réveille parfois en hurlant, et semble effrayé, les yeux ouverts, sans se réveiller vraiment.
    Il sait que le corps de son grand-père est au cimetière et que son âme est au ciel comme une étoile qui veille sur lui. Il pense que Dieu est venu le chercher et qu’il est content car il ne souffre plus.
    B. aime beaucoup jouer à Mario Kart et il a même battu son papa au jeu une fois.
    Et au fait, ils sont où ses cauchemars ? Dans sa tête bien sûr !  
    Et ils sont de quelle couleur ? Ils sont de toutes les couleurs. Et la couleur préférée de B. est le jaune, mais pas n’importe quel jaune, le jaune fluo !
    J’invite B. à imaginer qu’il souffle ces cauchemars de toutes les couleurs de sa tête, grâce à son bras qui rêve, et quand le bras sera complètement redescendu, il n’y aura plus que le nuage jaune fluo et plein de jolis rêves posés dessus, des rêves où il joue à Mario Kart contre son frêre, papa et maman et où il gagne.
    Est-ce que c’est mieux ? Oui bien sûr !
    Puis je propose à B. de faire un joli dessin.
    Il y a la tête dont sortent les cauchemars de toutes les couleurs et qui s’est remplie de jaune fluo, puis pendant que nous parlons avec sa maman se rajoute un dragon qui souffle les cauchemars de toutes les couleurs de sa gueule, comme s’il crachait du feu.
    Il y a aussi une araignée qui s’apprête à le piquer, mais heureusement, un oiseau arrive par la droite et va la manger pour l'empêcher de piquer le dragon.
    Je contacte la maman de B. quelque temps plus tard et elle m’informe qu’il va beaucoup mieux. Visiblement il n’y aura pas besoin de deuxième séance pour lui.

    Avec les jeunes enfants, on raconte des histoires, on va dans leur monde magique, on trouve des solutions, et il est très fréquent qu’ils évacuent ainsi leurs difficultés.
    L’hypnose est possible avec les enfants à partir de 4 ans et demie.

     

    En savoir plus