arrêt tabac fumer addiction

Cigarette 3305408 1280

ARRETER DE FUMER...MAINTENANT...OU UN PEU PLUS TARD...

L., 58 ans, me téléphone car dit-elle, il faut qu’elle arrête de fumer.
C’est son médecin généraliste qui lui a indiqué mes coordonnées, car elle a une bronchite chronique.
Je lui demande : « et que se passera-t-il si vous n’arrêtez pas ? ».
« Eh bien ma santé va se dégrader... » Me répond-elle.
Nous prenons RV et L. vient en séance une semaine plus tard.
Je teste un peu L. sur sa motivation à arrêter de fumer et elle m’assure qu’elle veut vraiment cesser: " la preuve, je suis là!".
L. aime faire de longues balades en vélo, alors nous partons sur les chemins à bicyclette et voyons le paysage, ses couleurs, les arbres, les plantes, et entendons les chants des oiseaux, le souffle du vent dans les feuilles, le bruit des roues sur les chemins et sentons la température de l’air sur la peau et L. est de plus en plus détendue, de plus en plus ailleurs, tandis que le paysage change au fil de la balade. Alors même qu’elle entame une grande descente à son propre rythme, elle en profite pour approfondir encore cet état intérieur où elle est en contact avec toutes ses ressources.
Nous recherchons alors avec l’inconscient des souvenirs de grande motivation.
Puis nous explorons d’autres comportements possibles qui transporteront encore mieux l’intention positive, la fonction importante de cette partie à l’intérieur, responsable de ce comportement qui consiste à fumer.
A la fin de la séance, L. a trouvé avec l’aide de son esprit inconscient un autre comportement possible.
L. met un peu de temps à "revenir" de son voyage et trouve ça très agréable, ce sentiment d'être là et simultanément ailleurs.
Nous reprenons RV une semaine plus tard.

Au 2e RV, L. a largement diminué sa consommation.
Elle est passée de 30 cigarettes par jour à 4 ou 5.
L. est surprise car cela lui a  été beaucoup plus facile qu’elle l’imaginait.
Nous partons cette fois au bord de la mer voir les nuances de bleu du ciel, de bleu plus profond de la mer et les bateaux qui passent à l’horizon et nous nous demandons vraiment vers quelles destination ils naviguent et nous savons qu’ils vont traverser des mers plus ou moins agitées et des mers plus ou moins calmes, car c’est la vie des bateaux, et ils finissent toujours par arriver à leur port de destination, et au fur et à mesure que L. s’absorbe dans ce paysage elle en profite pour approfondir sa rêverie encore et encore, etc…
Puis nous travaillons avec l’inconscient sur les situations qui favorisent l’envie de fumer, comme l’après petit-déjeuner, le petit café de fin de repas, la pause détente dans le jardin, pour les dissocier de cet ancien comportement qui consistait à fumer, puis nous créons un conditionnement positif qui va aider L. à changer définitivement ce comportement.

C’était il y a 6 semaines. L. n’a pas repris le tabac et parfois lorsque l’envie d’une cigarette lui traverse l’esprit cela ne dure qu'un court instant.
Et maintenant elle réfléchit à ce qu’elle va bien pouvoir faire avec les économies qu’elle est en train de réaliser.
Peut-être un week-end thalasso dans quelques mois, elle en rêve depuis si longtemps...