Gérer une phobie

Qu'est-ce qu'une phobie?

Selon le dictionnaire Larousse, une phobie se définit par:
Une crainte angoissante et injustifiée d'une situation, d'un objet ou de l'accomplissement d'une action.
Une aversion très vive pour quelqu'un ou une peur instinctive de quelque chose : Avoir la phobie de la foule.

Il existe toutes sortes de phobies dont certaines peuvent être très handicapantes au quotidien. Parmi les phobies courantes on peut citer l'agoraphobie ou phobie de la foule, la phobie des aiguilles qui rend toute prise de sang...compliquée, la phobie des voyages en avion, la phobie des ascenseurs, la phobie de vomir, la phobie des araignées ou des serpents etc...

L'objet de la phobie déclenche souvent des réactions émotionnelles spectaculaires, et rend la vie difficile quand il n'est pas possible d'éviter d'y être confronté(e).
L'hypnose permet de désactiver ce qui s'est installé à l'intérieur de vous à un moment donné et que vous n'arrivez pas à changer à l'aide de votre seule volonté.

 

Resizedphotomainscroisees
Resizedfrightened

Un accompagnement personnalisé

L'accompagnement bien sûr dépend de chaque individu.


En voici un exemple:


 

  • Dialogue

    En premier lieu, nous parlons de la phobie, les circonstances, l'intensité des symptômes provoqués par elle, les émotions attachées à la phobie, ainsi que les conséquences concrètes au quotidien.

     
  • Remonter à l'origine de la phobie

    La personne phobique part en hypnose, guidée par ma voix, et nous commençons par aller voir l'origine de la phobie. Parfois la personne connait l'origine, parfois pas, et peu importe, nous allons avec l'inconscient chercher ce qu'il faut, pour en quelque sorte réparer ce qui s'est désorganisé à l'intérieur à ce moment précis.

    La personne n'a pas forcément conscience de ce qui a manqué, c'est un travail au niveau de l'inconscient.

     
  • Désactiver la phobie

    Nous travaillons ensuite en mode dissocié: alors que la personne est assise à côté de moi, en toute sécurité, son esprit inconscient crée une image de la situation phobique ailleurs et peu à peu nous animons cette image en désactivant le "film" à l'aide de changements dans la manière de le dérouler; nous ajoutons même des ressources si c'est nécessaire pour que la personne phobique puisse faire face confortablement à la situation virtuelle.

Disparition de la réaction phobique

Après autant de visionnages différents de films que nécessaires par l'esprit inconscient, la personne phobique finit par réaliser que l'évocation de la situation ne lui crée plus les symptômes auxquels elle était habituée: la phobie est neutralisée. La réaction disproportionnée à la simple évocation d'une situation générant la phobie a disparu.

Resizedjoy

Parfois une simple métaphore suffit au changement 

Les séances ne sont pas déterminées à l'avance, et parfois, suivant la représentation que la personne a de sa phobie, le travail thérapeutique va plutôt s'appuyer sur une métaphore, inspirée par le dialogue préparatoire, et totalement sur mesure.
Le processus décrit précédemment peut être utilisé totalement ou seulement en partie ou même pas du tout selon les cas.

 

 

Chaque personne est unique et il est primordial de comprendre son modèle du monde, qui va servir de base à la séance.

 

Accueil